lundi 3 janvier 2011

Conclusion.

En conclusion nous pouvons dire que la mode féminine a par le passé incarnée  une contrainte pour les femmes car elle générait leur asservissement aux désirs de l'homme. Par ailleurs, ce terme peut évoquer les normes et des valeurs qui la régissent et cantonnent les femmes à un modèle imposé. Cependant, en raison des nombreuses possibilités que la mode offre aux individus, elle permet aussi d'affirmer son corps, on peut en effet modifier son allure selon son style grâce aux vêtements mais aussi au maquillage et même son corps lui même grâce aux modifications corporelles. Au cours du XXème siècle de nouvelles techniques de production ont permis le développement de différents marchés afin de donner accès à la Mode à un maximum de personnes du fait de l'intense variété de ses possibilités commerciales, permettant ainsi de choisir son style et d'adapter son mode vestimentaire à sa personnalité.  Elle a donc permis aux femmes de s'affranchir de ces contraintes, notamment dans les années 1960 grâce à des créateurs qui ont démocratisé des vêtements symbolisant la libération de la femmes tels que le pantalon ou la minijupe (Courrèges). De nos jours le rôle de la mode est complexe à définir car, si elle permet d'affirmer sa différence grâce à grand choix de gammes adaptées aux différents budgets, les moyens qu'emploient les multiples firmes afin de conquérir les consommateurs (notamment la publicité) constituent une contrainte. En effet, ils exercent une grande pression sur ces derniers et les poussent souvent à se priver d'autres besoins afin d'acquérir le produit convoité. Le développement de la publicité qui est maintenant quasi omniprésente a une grande influence sur les individus et cela touche surtout les femmes en raison de leur rôle central dans la consommation de vêtements. Par ailleurs, de nos jours la société impose des diktats, des modèles à respecter, ce qui pousse la population à imiter des personnalités influentes et des mannequins qu'on trouve constamment dans la presse et l'audiovisuel, afin de se rapprocher le plus possible d'un « idéal de beauté ». Il y aurait donc un véritable débat à mener sur cette problématique qui était la notre et qui, aux vues de toutes les éléments disponibles, n'offirait des réponses seulement en faisant intervenir la subjectivité du lecteur.
Il aurait aussi été intéressant d'étudier la Mode masculine en se posant la même question. En effet, face à une évolution conséquente du rôle féminin au sein de la Mode et de la société en général, il nous semble opportun de nous demander comment le vestiaire masculin a observé et a su évoluer parallèlement à ces avancées féminines, de manière sociale et économique mais aussi historique et géographique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire